Forum d'organisation de JDR en région toulousaine
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre Quatrième : La Guerre des Fragments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poireau-san
huhrong
avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 26
Localisation : Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes

MessageSujet: Chapitre Quatrième : La Guerre des Fragments   Ven 2 Jan - 21:13

CHAPITRE QUATRIÈME : LA GUERRE DES FRAGMENTS


Séance neuvième : Le Mur des Sharns


C'est la guerre ! En ayant finalement découvert le voleur du Fragment des Ombres (en la personne d'Agrach Dyrr) et localisé sa position, grâce à Vahid Kusisqa, la cité de Noire-Imaskar décide de sortir de son autarcie et entre donc en guerre contre la ville illithid de Ch'chitl. L’enclave illithid est assiégée par les armées imaskaris mais tient bon et reprend même l’avantage, causant de cuisantes défaites aux imaskaris car Ch’chitl possède deux Fragments (le Fragment des Ombres et le Fragment du Courage) et en maîtrise quasiment la pleine puissance tandis que les imaskaris n’en possèdent aucun. Les imaskaris doivent donc trouver un plan pour les vaincre...

Pendant ce temps, à Menzoberranzzan, le mariage d'Olyssa Sshurlynder et d'Alto'yrd Baenre est célébré au manoir Baenre. Sont invités : les membres des maisons Baenre et Sshurlynder bien entendu, mais aussi les représentants des autres principales maisons de la ville, ainsi que La Sylphe et Fleur d'Outrenuit.
La cérémonie en elle-même se décompose en un apéritif frugal, le serment proprement dit, suivi d'un copieux buffet.
Tout se passe convenablement jusqu'au buffet. En effet, c'est à ce moment là qu'un serviteur drow entre avec fracas dans la salle pour avertir tout le monde que la ville est attaquée. Il n'a pas le temps d'en dire plus qu'un éclair magique le frappe de plein fouet, le tuant sur le coup.
La salle plonge alors dans le chaos. Tsurlanej la liche illithid accompagné de cinq acolytes illithids d'Ilsensine et de cinq brutes torves font brusquement irruption dans la salle de réception et commencent alors à proprement tuer tout le monde.
Les personnages, surpris, subissent alors un premier assaut à base de sorts de mise à mal de groupe et de coups de hache des torves. Triel Baenre et Oryssta Sshurlynder, toutes deux de puissantes prêtresses réagissent alors en décidant de s'occuper de Tsurlanej. Elles attirent alors la liche illithid vers l'extérieur pour la combattre, laissant le groupe s'occuper des prêtres illithids et des barbares torves. Quelques coups sont échangés avant que Fleur d'Outrenuit, grâce à un arrêt du temps ne lance plusieurs boules de feu à retardement et plusieurs sphères d'annihilation sur les assaillants avant de s'enfuir avec le reste du groupe. Cet enchaînement rapide de plusieurs sorts anéantira les torves mais ne feront que peu de dégâts aux illithids, protégés contre le feu. Finalement, les illithids ne poursuivront pas les personnages et rentreront chez eux (y compris Tsurlanej dont le combat contre les deux matronnes drows n'aboutira pas).

Suite à cette attaque surprise, Triel Baenre interrogera les personnages sur les raisons de cette attaque. Elle soupçonne en effet que les illithids ne soient venus pour une raison bien précise dont les personnages ne sont pas étrangers. Le groupe se bornera cependant à lui répondre qu'ils ont plusieurs fois croisé Tsurlanej et que cette dernière éprouve peut-être quelque rancœur envers eux et la discussion en restera là.

Pendant les deux jours suivants, les personnages décident de tous étudier le Fragment des Dieux pour tenter d'en débloquer un nouveau pouvoir.

Deux jours après le mariage, les personnages sont à nouveau convoqués au manoir Baenre. En effet, Triel Baenre a accueilli deux émissaires imaskaris qui souhaitent s'entretenir avec les personnages. Ces émissaires ne sont autres que Vahid Kusisqa et Illis Khendarine, le Grand Planificateur de Noire-Imaskar. Khendarine se présente donc au groupe et expose la situation actuelle de Ch'chitl. L'enclave illithid est assiégée par les armées imaskaris mais elles n'arrivent pas à prendre le dessus car il leur manque un pouvoir susceptible de rivaliser avec la puissance des deux Fragments de la Mosaïque des 5 pouvoirs que possèdent les illithids. C'est pourquoi le Grand Planificateur s'est déplacé en personne à Menzoberranzzan, pour demander l'aide des personnages. En effet, grâce à Vahid Kusisqa, Khendarine sait que les personnages possèdent le Fragment des Dieux.
A ce moment-là, Triel Baenre comprend que le groupe lui avait caché cette information capitale depuis le début. Elle quitte alors le manoir, furieuse.
Khendarine n'en poursuit pas moins son discours. Il demande au groupe de conclure une alliance avec Noire-Imaskar pour pouvoir vaincre les illithids. Il propose aux personnages un plan pour récupérer un deuxième Fragment, le Fragment de l'Art. Une fois en possession de celui-ci, le groupe et les imaskaris posséderont une puissance égale à celle des illithids et pourront donc les vaincre et récupérer leurs deux Fragments. Khendarine n'étant intéressé que par le Fragment des Ombres, il est prêt à laisser le Fragment de l'Art et le Fragment du Courage aux personnages.
Mais pour l'heure, il faut aller chercher le Fragment de l'Art, et ce sera pas une mince affaire. En effet, le Fragment de l'Art se trouve à Ooltul, la cité tyrannoeil dans les Royaumes Enfouis, bien gardé par le triumvirat phaerimm qui contrôle la ville.
Jusqu’à présent, Ooltul était ouverte aux étrangers. Mais depuis peu, la ville est totalement fermée aux créatures non-tyrannoeil et non-phaerimm (en effet, le triumvirat phaerimm a sans doute senti le danger émanant des illithids et des imaskaris et a préféré fermer ses frontières pour éviter que l'un de ces peuples ne cherche à subtiliser leur Fragment)
Ainsi, pour être certain que personne (hormis de  véritables tyrannoeils et phaerimms) ne puisse entrer dans Les Royaumes Enfouis, les phaerimm sont parvenus (grâce au pouvoir du Fragment de l'Art) à modifier fondamentalement le Mur des Sharns pour qu’il empêche, non plus les phaerimm, mais toute créature non-tyrannoeil et non phaerimm, de traverser. Aucun sort classique ne peut aller à l’encontre du Mur des Sharns si bien qu’il est totalement impossible de le traverser (téléportation, changement de forme et même scrutation n’y changent rien).
Pour espérer traverser le Mur des Sharns, les personnages devront d’abord demander de l’aide aux derniers sharns survivants de Faerûn. Ceux-ci se trouvent secrètement reclus dans les Contrées Sharns (dans la Nord-Terre Basse). Toute la difficulté sera de les localiser et de les convaincre d’aider le groupe à traverser le Mur.
Pendant que le groupe partira à la recherche des sharns, Khendarine souhaitent étudier le Fragment des Dieux afin de créer un sortilège de changement de forme indétectable qui protégera les personnages une fois à Ooltul.  Non sans une certaine méfiance, le  groupe accepte de lui laisser le Fragment. Quant à Triel Baenre, elle est introuvable

Néanmoins, le groupe se prépare à partir le lendemain pour les Contrées Sharns. Durant la nuit, Ardulayne Baenre commence à faire un étrange rêve dans lequel son oncle disparu, Gromph Baenre, au regard étrangement vide, lui demande de le rejoindre...

Le lendemain, le groupe part pour les Contrées Sharns. N'ayant aucune idée d'un endroit précis où chercher les sharns, le groupe tentera plusieurs sortilège de détection (comme localisation de personne ou orientation) avant de finalement trouver le repaire de Skhandazakhan, un vénérable sharn ayant vécu la construction du Mur. Celui-ci apprend donc des personnages que les phaerimms sont parvenus à modifier les Mur des Sharns; ses craintes se réalisant donc il accepte d'aider les personnages à entrer dans les Royaumes Enfouis. Mais pour cela, il lui faut un ancien artefact sharn, un Clé du Mur, qui permet de créer une petite brèche dans le Mur pour le traverser. Mais cet artefact a également   une fonction ultime : détruire le Mur. C'est que projette de faire Skhandazakhan lorsque les personnages seront arrivés à  Ooltul.
Mais tout d'abord, le groupe devra récupérer une Clé détenue par Khandakabn, un jeune sharn corrompu fomentant de noirs projets.

Les personnages, ayant suivi les indications de Skhandazakhan, atteignent le repaire de Khandakabn et de ses acolytes. Le combat s'engage. Au départ, les sharns sont cachés dans les parois de la caverne (grâce à fusion dans la pierre) et lancent leurs sorts (à la fois divins et profanes) via leurs portails magiques qu'ils peuvent bouger à volonté. Cette stratégie bien en place déstabilisera les personnages qui perdront la marilith convoquée par Ardulayne et Istydeen Sshurlynder (gravement blessé, il fuira vers Menzoberrazzan), jusqu'à ce qu'Olyssa Sshurlynder ne lance tremblement de terre pour forcer les sharns à sortir de leurs cachettes. Les sharns, vulnérables, subiront alors les attaques du groupe et leurs sorts de guérison suprême n'y changeront rien. Au final, Khandakabn sera immobilisé par les flèches affaiblissantes d'Alto'yrd et ses acolytes sharns prendront la fuite. Le sharn corrompu, incapable de bouger, sera donc achevé.

Le groupe mettra donc la main sur une Clé du Mur, puis repartira à Menzoberranzzan pour se reposer et pour prévenir Illis Khendarine. Celui-ci a terminé l’élaboration du sort de changement de forme indétectable et propose donc aux personnages de se rendre au pied du Mur lorsqu'ils seront prêts.
Une nuit de sommeil plus tard, le groupe se rend à l'endroit prévu où ils retrouvent Khendarine et Skhandazakhan accompagné de quelques amis sharns. Le sharn ouvre donc un passage dans le Mur grâce à la Clé et l'imaskari lance son sort pour transformer tout le groupe en tyrannoeils. Le sort pourra se désactiver via un mot de commande mais cette désactivation sera irréversible. Les personnages devront donc être très prudents une fois à Ooltul car ils ne pourront combattre sous forme de tyrannoeils, mais seront détectés dès l'instant où le sort sera désactivé

_________________
Acculée, Tsurlanej la liche illithid, n'avais plus d'autre option que fuir, tous ses sbires ayant succombé. Elle lança néanmoins au groupe d'aventuriers :
"N'espérez pas survivre bien longtemps, misérables ! Bientôt, nous utiliserons la puissance des deux Fragments à leur maximum et alors plus rien ne pourra nous arrêter..."



La Geste de l'Artefact Perdu, Chapitre Troisième, Acte 8


Dernière édition par Poireau-san le Ven 1 Mai - 9:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poireau-san
huhrong
avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 26
Localisation : Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes

MessageSujet: Re: Chapitre Quatrième : La Guerre des Fragments   Dim 1 Mar - 19:20

Séance dixième : La Cité des Tyrans



Les personnages, tous sous forme de tyrannoeils, traversent donc le Mur des Sharns et commencent leur périple à travers les Royaumes Enfouis en direction d'Ooltul, la Cité des Tyrans.
Rapidement, ils sont interpellés par une patrouille d'Ooltul (composée d'un contremaître et de 5 tyrannoeils), cette dernière leur informe que le "Grand Rassemblement" a lieu en ville et que l'extérieur de la ville est interdit aux tyrannoeils étrangers. Préférant faire profil bas, les personnages obtempèrent et poursuivent leur chemin pour enfin arriver à Ooltul.

La Cité des Tyrans se compose comme suit : en périphérie, une étendue d'eau nommée le Lac de Sable, puis en se rapprochant du centre, un banc de sable servant de quartier des esclaves : Zorx. Enfin, en plein centre de la cité, un immense pilier creusé, demeure des phaerimms : Zorx-Ka. Plusieurs stalactites creusés de moindre taille visibles au plafond de la caverne servent quant à eux de quartiers aux tyrannoeils autochtones
A leur entrée dans la caverne de la cité, les personnages constatent qu'autrefois, lorsque la ville était ouverte aux autres races, la traversée du Lac de Sable était assurée par des embarcations tirée par des tyrannoeils qui aujourd'hui semblent désœuvrés... Le groupe décide alors de visiter l'ensemble de la cité en prenant soin d'écouter ce qu'il se dit.

Premièrement, les personnages constatent que la cité, qui normalement abrite 400 tyrannoeillidés, semble cette fois-ci accueillir quasiment un millier de ces aberrations. En essayant de se renseigner à propos de ce "Grand Rassemblement", le groupe ne parvient seulement à apprendre que les mères-ruche des principales cités tyrannoeils des Royaumes enfouis (Aixlintar, Ginsunlix, Quintaroth, Viksanmaq, Xunqaq, et Ooltul donc) ont décidé de s'allier pour marcher vers une cité de  l'ouest, sans plus de précisions.  Tous ces tyrannoeils sont donc en attente des ordres de leurs mères-ruche, parties se réunir à Zorx-Ka, et logent en attendant dans des loges spécialement creusées dans la paroi de la caverne. Pas de traces des phaerimms donc...

Deuxièmement, les personnages vont remarquer qu'en plus des milliers de tyrannoeillidés présents sur le pied de guerre, la cité accueille environ le double d'esclaves et de prisonniers. Ces derniers (principalement des humanoïdes monstrueux tels que des gobelins, orques, ogres, minotaures, asabis, mais également des tyrannoeillidés) sont soit logés dans le bidonville de Zorx (bien gardés par des directeurs chevauchant des vers pourpres), soit dans la prison de la ville (un ensemble de tunnels et de loges creusés dans le bas de la paroi de la caverne). Tous travaillent jour et nuit à creuser la caverne afin de construire de nouvelles loges pour les invités tyrannoeils d'Ooltul.

Enfin, l'accès à Zorx-Ka est formellement interdit aux invités. Seuls les mères-ruche et le personnel de Zorx-Ka peuvent y entrer.

La journée se terminant, tous les tyrannoeils rejoignent leurs loges pour se reposer. Le groupe décident alors de se diriger vers des loges encore en construction pour être tranquilles.
En chemin, ils sont accostés par un spectateur qui leur fait remarquer qu'ils posent trop de questions. Méfiant, le groupe décide de le faire partir par la menace...

Le lendemain, la situation est la même que la veille, jusqu'à ce que la nouvelle d'une agression dans le bidonville de Zorx ne parvienne aux oreilles des personnages. Rendus sur place, ils constatent qu'un directeur et son ver pourpre ont été froidement tués par un esclave orque, esclave lui même abattu à vue par les autres directeurs. D'après les tyrannoeils, il n'est pas normal qu'un esclave ait pu utiliser de la magie pour venir à bout d'un directeur, quelqu'un a dû l'aider...
Après mûre réflexion, le groupe décide de retrouver le spectateur qui les a interpellés la veille, ce qu'ils parviennent à faire assez vite. Le spectateur, gêné, préfère donner rendez-vous aux personnages le soir au niveau des loges en construction.

Le soir venu, les personnages se rendent au lieu de rendez-vous convenu. Le spectateur, se présente, il se nomme Garth et est un membre de la "Rébellion", un groupe de tyrannoeillidés ayant échappé à l'emprise mentale des phaerimms. Ce sont les rebelles qui ont causé l'attentat dans le bidonville de Zorx un peu plus tôt dans le journée, en effet leur but et de causer le chaos dans Ooltul et renverser les phaerimms et l'attentat de ce matin n'était qu'un avant goût du gros coup qui se prépare... La Rébellion est menée par un chef dont Garth taira le nom (il dira seulement que ce chef vit à Zorx-Ka) mais également par Kronnak Mordoeil, un adepte oculaire orque fait prisonnier. Les deux chefs préparent pour bientôt une gigantesque révolte d'esclaves et prisonniers et c'est le chef mystérieux de Zorx-Ka qui est censé en donner le signal. Garth dira également au groupe qu'il est impossible pour le moment de rencontrer le chef rebelle de Zorx-Ka, mais qu'il est possible de rencontrer Kronnak en se constituant prisonniers, ce que le groupe refuse pour le moment. Enfin, Garth parlera plus en détail des personnes à abattre dans Zorx-Ka lorsque la révolte aura débuté, le groupe devra donc particulièrement se méfier de l'oenucléateur Gourshnaxt, l'assassin du triumvirat ainsi que du triumvirat lui-même : Phindounma l'Abominable, Scalmarel le Sage et Ygnaroth le Nécroprophète.
Suite à ces révélations, le groupe décide laisser passer la nuit pour réfléchir à leur plan d'action du lendemain.

Mais à peine la journée débutée, un groupe de gardes tyrannoeils vient cueillir le groupe : ils sont en état d'arrestation car ils sont trop curieux, ce qui est suspect aux yeux des tyrannoeils.
Le groupe est donc enfermé dans les geôles de Ooltul, privé du peu d'équipement qu'ils sont parvenus à garder sur eux sous forme de tyrannoeils. Mais cette mésaventure leur permet de rencontrer Kronnak Mordoeil et son groupe d’adeptes oculaires, étonnamment calmes. L'orque leur révèle alors qui est le second chef rebelle : Irixis l'Ensorcerorbe, premier conseiller du triumvirat. C'est lui qui doit donner le signal de la rébellion, un signal impossible à confondre. A ce signal, la révolte des esclaves commencera, ce sera le chaos, et Kronnak et ses hommes en profiteront pour pénétrer dans Zorx-Ka pour tuer les phaerimms et mettre fin à leur tyrannie sur le peuple de la Grande-Mère.
Bloqués dans la prison, le personnages ne peuvent qu'attendre ce fameux signal...

Or au milieu de la nuit suivante, un gros tremblement de terre se produit. Pour Kronnak, ce ne peut être que le signal. Tout se passe alors très vite. Les orques, qui avait déjà tout prévu, ouvrent les geôles (grâce aux clés fournies par Irixis), libèrent tous les prisonniers (y compris les personnages) et tuent les geôliers tyrannoeils avant de sortir. A la sortie de la prison, Irixis l'Ensorcerorbe les attend avant les équipements pris par les gardes. Il annonce également que le tremblement de terre n'était pas censé être le signal, celui-ci ayant été causé par la destruction du Mur des Sharns, destruction qui a causé un chaos providentiel dans Zorx-Ka entre les mères-ruche et les phaerimms. L'Ensorcerorbe s'est donc hâté de rejoindre les orques pour démarrer la révolte même si c'est trop tôt.

Dans la ville, c'est en effet le chaos. Plusieurs tyrannoeils invités ayant perdu l'influence mentale de leurs mères-ruches se mettent à tuer tout ce qui bouge pendant que les esclaves révoltés s'attaquent aux tyrannoeils. Profitant de cette situation, les orques, Irixis et les personnages (toujours sous forme de tyrannoeils) se dirigent alors vers Zorx-Ka pour y affronter les phaerimms...

_________________
Acculée, Tsurlanej la liche illithid, n'avais plus d'autre option que fuir, tous ses sbires ayant succombé. Elle lança néanmoins au groupe d'aventuriers :
"N'espérez pas survivre bien longtemps, misérables ! Bientôt, nous utiliserons la puissance des deux Fragments à leur maximum et alors plus rien ne pourra nous arrêter..."



La Geste de l'Artefact Perdu, Chapitre Troisième, Acte 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poireau-san
huhrong
avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 26
Localisation : Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes

MessageSujet: Re: Chapitre Quatrième : La Guerre des Fragments   Ven 1 Mai - 12:25

Séance onzième : Le Triumvirat


A venir...

_________________
Acculée, Tsurlanej la liche illithid, n'avais plus d'autre option que fuir, tous ses sbires ayant succombé. Elle lança néanmoins au groupe d'aventuriers :
"N'espérez pas survivre bien longtemps, misérables ! Bientôt, nous utiliserons la puissance des deux Fragments à leur maximum et alors plus rien ne pourra nous arrêter..."



La Geste de l'Artefact Perdu, Chapitre Troisième, Acte 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre Quatrième : La Guerre des Fragments   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre Quatrième : La Guerre des Fragments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [LC XY] Chapitre Quatrième - La grande évasion... à la brightpowder
» Quatrième chapitre ; On aurait presque dit un safari... Presque.
» Quatrième chapitre ; Course poursuite, découvertes et drames.
» Quatrième chapitre ; Une évasion inespérée. {Raf}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Auberge des 3 Toulousains :: La Geste de l'artefact perdu (campagne dans l'Outreterre) :: Chroniques de la campagne : La Geste de l'artefact perdu-
Sauter vers: