Forum d'organisation de JDR en région toulousaine
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Minis histoires de PNJ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steak-Haché
Blethran
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23
Localisation : Partout et nulle part

MessageSujet: Minis histoires de PNJ.   Ven 14 Nov - 13:28

Les deux enfants jouaient dans le jardin familial, inconscients du fait qu'ils étaient observés par leur père. Celui-ci, assis sur un banc, regardait d'un air vide les jumeaux se chamailler et s'imaginer des histoires de chevaliers et de titanides à pourfendre.
- Maître ? Puis-je débarrasser votre thé ?
Cette soit-disant intendante était très certainement une tueuse professionnelle envoyée pour espionner ou veiller sur la maisonnée. Ça n'avait pas d'importance mais la sollicitude finissait par peser sur les épaules du maître en question. Rufus Xantham, son grand frère avait hérité des affaires de sa famille pendant que lui avait trimé dans les charniers de Dourrover pour se faire un nom. Et le fait que Rufus, ce gras et inutile parasite lui envoie des domestiques l'ennuyait au plus haut point.
- Maître Drafo Xantham ? Vôtre thé ?
- Oui oui, vous pouvez le prendre, fichez moi la paix.
Elle avait tout de la tueuse, le visage inexpressif, l'air alerte. Drafo regarda de nouveau dans la direction de ses enfants, quand sa femme arriva. Il n'aurait donc jamais un instant pour rester seul et réfléchir.
- Bonjour, mon ami, vous m'avez l'air bien pensif.
- En effet, nos enfants doivent être orientés demain, et j'ai quelques idées les concernant.
Drafo n'avait jamais aimé sa femme, il s'agissait d'un mariage arrangé pour agrandir le cercle d'influence des Xantham.
- Et ou souhaitez vous les envoyer ?
- Il faut déjà les séparer, ils ne deviendront jamais de vrais meneurs Calastiens avec tant de frivolité, Karnak est indiscipliné c'est pourquoi il ira à l'école militaire. Il sera bien encadré, apprendra à combattre et à mener comme un vrai noble Calastien et pas comme l'enfant sauvage qu'il est pour l’instant. Quand à Tarsidoum, il est faible, compatissant, bon avec ceux qui l'entourent...il faut l'endurcir. Je connais un inquisiteur qui s'occupera de le former et d'en faire le leader cruel que nous avons besoin qu'il devienne.
- Pensez vous que cet homme puisse à ce point changer notre enfant ?
- Croyez moi ma chère...la prochaine fois que vous verrez votre fils, la seule chose que vous souhaiterez sera qu'il reste le plus loin possible de vous.










L'homme se tenait debout dans l'encadrement de la porte, il n'avait rien à faire dans cette aile du bâtiment. Karnak était un guerrier, et il se trouvait dans la partie de l'académie militaire réservée aux apprentis mages. Mais Karnak n'aimait pas se plier aux règlements. Alors qu'il rodait, il finit par tomber sur une jeune femme en train de faire le ménage.
- C'est plutôt sale par ici.
- Les mages ont faits la fête hier soir, évidemment c'est à moi de tout nettoyer. Mais que fait un guerrier comme toi ici ? Te serais-tu perdu ?
- Je ne réponds pas aux questions d'une esclave, qui est ton maître ?
- Janu, le meilleur de la promotion.
- Est-il ton amant ?
- Evidemment.
- Tu ne voudrais pas plutôt venir avec moi ?
Karnak arborait son habituel sourire auto-satisfait, il était dans la force de l'âge et venait de la famille la plus puissante de la ville : les Xantham.
- Venir pour aller ou ? Passer quelques instants avec toi et ensuite rentrer me faire battre par Janu...
- Je vais partir de l'académie avec ou sans toi, cet endroit m'ennuie. On n'y apprend pas à combattre mais plutôt à commander.
Tandis qu'ils parlaient, Janu surgit devant eux avec un air de conspirateur.
- Tiens tiens, on dirait que je vous prends tous les deux la main dans le sac, deux futurs fugitifs qui ne remplissent pas leurs responsabilités académiques.
- Tu ferais mieux de partir, je n'ai que faire des faibles de ton espèce.
Furieux, Janu commença à incanter un sort tandis que Karnak dégainait son épée. Les deux hommes s'apprêtaient à lancer leur attaque lorsque la servante, bouleversée, essaya de s'interposer.
Sonnés, les deux hommes se relevèrent. La servante baignait dans son sang. Karnak tendait la main à Janu.
- Oublies la, ce n'était qu'une esclave.
- Tu...tu te trompes, elle était...bien plus que ça.
Karnak regardait d'un air désolé Janu serrer son ancienne esclave contre lui.
- N'aies crainte Yamma, je ferais en sorte que tu sois aussi belle dans la mort que tu l'étais dans la vie...quand à toi, Janu se tourna vers Karnak, un jour viendra ou tu éprouveras la même chose pour quelqu'un que ce que j'éprouvais pour Yamma. Et ce jour là, comptes sur moi pour tuer cette personne et détruire ta vie.
Effrayé par cette sombre déclaration, Karnak s'enfuit. Il ne comprenait pas, les esclaves étaient faciles à remplacer, alors pourquoi Janu était-il si effondré. Karnak quitta la ville, fut renié par sa famille et n'aurait plus jamais eut à faire avec l'armée Calastienne si quelques années plus tard, un original du nom d'Hagorn, ne l'avait demandé pour une mission très spéciale...









Le compte était assis dans son fauteuil, observant la ville en contrebas. Quelqu'un entrait dans la pièce, discrètement. Lentement, le Compte tirait son poignard de sa ceinture. L'homme se rapprochait de lui sans savoir qu'il ne dormait absolument pas. Soudain, l'intrus frappa, et le compte d'un habile mouvement, parvint à le désarmer et à le tenir en respect.
- Mes amitiés compte Hagorn.
- Trilom...tu sais que les Xantham veulent ma peau et tu me fais ce genre de frayeur, allons viens plutôt boire un coup.
- J'ai des nouvelles du haut commandement.
- Ah ? Bonnes ou mauvaises ?
- Ils veulent que tu sois responsable de l'occupation de Delaken.
- Je vois...un bon moyen de m'éloigner des affaires de la ville.
- Ils ont bien vus que les sans-noms ne pouvaient guère vous tuer.
- En tout les cas, tes renseignements laissent à désirer, j'étais déjà au courant il y a une semaine.
- Ah ? Alors tu sais que tu dois recruter 3 nobles pour te servir de capitaines.
- En effet, et j'ai déjà choisis les heureux élus.
Le compte tendait un papier à Trilom, en le lisant, de dernier devint livide.
- Etes vous certain de vouloir rassembler ces 3 personnes...je veux dire, ce sera un miracle s'ils ne s'entre-tuent pas.
- C'est tout l’intérêt de la chose; les Xantham ont voulus m'évincer, je veux leur donner de bonnes raisons de se faire du soucis.
Hagorn s’enfonça dans son fauteuil, souriant d'un air triomphant. Nul ne s'attendait à ce qu'il recrute l'héritier de Drafo Xantham, son frère jumeau désavoué et le pire ennemi de ce dernier.





Une femme blonde courait sous la pluie dans les rues de Delaken, cherchant l'orphelinat de la ville. Finalement elle réussit à s'y abriter et découvrit la femme à l'air austère qui gérait l'établissement.
- Je...je ne veux pas vous déranger, je voudrais adopter...un enfant pour m'aider au temple.
- Nous ne sommes pas une agence de femmes de ménage mademoiselle.
- Je sais bien, j'ai juste...il faut que je commence à former quelqu'un, pour prendre le relais, s'occuper du temple, apprendre les préceptes d'Erias...je vous en prie.
- Ecoutez mademoiselle Aliana, nous vous connaissons, et nous savons que vous êtes trop paresseuse pour vous occuper d'un enfant. Nous voulons nous assurer que les enfants adoptés soient aimés et que l'on s'occupe d'eux. Vous qui passez votre temps dans vos rêves, vous ne pourrez jamais correspondre à nos critères.
Pendant que les deux femmes parlaient, une porte s'ouvrit et un jeune garçon en pyjama sortit.
- Allons Kelen, il faut que tu finisses ta sieste sinon tu seras trop fatigué ce soir.
- Je n'arrive pas à dormir, je fais des cauchemars.
- Je peux arranger ça...si tu viens au temple d'Erias...peut-être que tes rêves sont peuplés de particules de rêves corrompues.
- Allons, ne dîtes pas n'importe quoi à cet enfant, allez retournes te coucher Kelen.
L'enfant prit un air interrogateur.
- Si je viens avec vous, je ne ferais plus de cauchemars la nuit ?
- Je...je te le promets petit garçon.
- Je vais avec la madame.
La responsable prit un air renfrogné puis, voyant la femme rassurer Kelen, se ravisa.
- C'est d'accord, vous pouvez le prendre avec vous, mais je passerais régulièrement pour voir s'il va bien.
Aliana et Kelen repartirent sous la pluie, trempés mais heureux.




Des minis éléments de BG sur les PNJ de la dernière quête.

_________________
Ha ha ha tu ne peux pas m'attraper Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Minis histoires de PNJ.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Histoires RP
» Les Histoires de la Pleine Lune
» ZAFÈ BELLERIVE PREMYE MINIS PA GEN SA PYÈS DI MARTELLY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Auberge des 3 Toulousains :: Scarn (titi)-
Sauter vers: